Le vélo électrique : pourquoi aussi peu de ventes en France ?

vaeVous avez sans doute vu ces cyclistes vous doubler tranquillement à 25km/h, sur le bord des routes. Souvent sur des vélos familiaux (et non des vélos de route), ces vélos permettent de se déplacer très rapidement en ville, et sans faire beaucoup d’effort. Comprendre par là : sans arriver tout transpirent au boulot.
Ces types de vélos sont très répandus en Chine (qui favorise tous types de véhicules électriques), avec plus de 35 millions de VAE (vélos à assistance électrique) vendus en 2013. C’est d’ailleurs là bas que sont fabriqués la grande majorité des vélos qui arrivent sur le marché français.

velo-electrique-de-randonnee

De nombreuses contraintes pour rester homologués

homologation

Cependant, ces vélos avaient du mal à convaincre les français, puisque nous sommes un des pays qui vend le moins de vélo électrique. Cela est sans doute du à une politique qui ne favorise pas l’utilisation du vélo : les règles en terme d’homologation sont très strictes en France. Et cela depuis des années.
Ainsi, les vélos ne doivent pas utiliser un accélérateur au pouce ou à la poignée. Cela signifie que le moteur doit s’activer uniquement lorsque le cycliste pédale, et non lorsqu’il le désire.
Une seconde règle pour que le vélo soit homologué est qu’il ne doit pas avoir une puissance de plus de 250W. Cela est assez faible, et ne permet pas de monter des côtes aisément.
Enfin, l’assistance doit se couper lorsque la vitesse du vélo atteint 25km/h. Ces différentes règles d’homologation, qui ne sont que rarement présentes hors de France, permettent d’éviter l’apparition de vélos électriques puissants, qui fonctionnent comme des mobylettes. Cependant, les utilisateurs restent souvent très friands de ce type de vélo.

Ces constructeurs qui vendent des vélos électriques ultra-puissants

velo_fini_19

Certains constructeurs se sont ainsi lancés dans le secteur des kits pour vélo électriques, et des vélos très puissants. Ces vélos sont donc, en théorie, destinés à un usage sur voie privée. C’est le cas de Cycloboost, un revendeur bordelais de vélo électrique.
Cette société s’est spécialisée dans les kits pour électrifier un vélo, comme elle l’indique sur sa page d’accueil. Très concrètement, il s’agit d’acheter son kit, sa batterie, son accélérateur au pouce, et d’installer ça sur son propre VTT.
Les résultats peuvent être impressionnants, comme le prouvent certaines vidéos impressionnantes.
Nous conseillons à tous nos lecteurs de rester très prudent sur l’utilisation de ce type de matériel, qui nécessite un équipement adapté (casque, dorsale…), et ne doit en aucun cas se réaliser sur voie publique.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*