Quid de la politique monétaire de la FED après l’élection de Donald Trump ?

This combination of file photos shows Federal Reserve Board Chair Janet Yellen(L) and Reuplican presidential nominee Donald Trump. When the US Federal Reserve issues its next interest rate decision on November 2, 2016, the dawn of a bitterly fought presidential election day will be only 136 hours away. Trailing in opinion polls, Republican nominee Donald Trump has lambasted the central bank and accused it of artificially suppressing rates to help President Barack Obama -- a charge Fed Chair Janet Yellen has emphatically denied. / AFP PHOTO / DESK

La victoire de Donald Trump plonge l’économie américaine, mais également, celle du reste du monde dans l’inconnu, l’incertitude. Les marchés ont chuté, le monde entier est inquiet. Et ceci risque également d’impacter la politique de la Fed ainsi que son indépendance.

Trump, « hostile », à l’approche de la présidente de la Fed

trumpyellenDurant sa campagne, Donald Trump s’était ouvertement attaqué à la politique monétaire instaurée par Jannet Yellen, la présidente de la banque centre américaine. Il a dénoncé ses méthodes ainsi que son approche monétaire. Son rival démocrate, quant à elle, avait manifesté tout au long de sa compagne son soutien à la politique de la Réserve fédérale américaine.

Suite à la victoire du milliardaire, beaucoup d’analystes financiers tablent alors sur une possible modification de la trajectoire de la politique monétaire de la banque centrale, voire, un remplacement de sa présidente en 2018. Et à savoir que le Federal Reserve Act offre même au président la possibilité de remplacer le gouverneur de la FED avant l’échéance de son mandat. S’il le fait, Donald Trump sera le premier président à utiliser un tel pouvoir. D’autres analyses en revanche prévoient une démission de la présidente avant l’échéance de février 2018.

Face à ces interrogations et inquiétudes, le président de la Fed de Chicago s’est exprimé en annonçant que la Fed ne cédera pas aux critiques et maintiendra son indépendance dans la fixation de sa politique.

Les marchés s’attendent désormais, moins à une hausse de taux en décembre

fedAvant la publication des résultats de l’élection, les marchés ont anticipé à 84 % une hausse de taux en décembre. Mais la victoire du candidat républicain a rapidement modifié la donne. Les contrats Fed funds ont abaissé leurs anticipations de hausse de taux à 80 %.

Selon la Deuche Bank, cette revue à la baisse de la probabilité de hausse de taux en décembre par la Fed semble raisonnable. Mais toujours selon elle, ce qui importe le plus pour les investisseurs est que Jannet Yellen reste à la tête de la banque centrale américaine.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*