Quand l’écologie fait l’objet de dérision des humoristes

On ne rigole pas de l’importance et de l’enjeu de l’écologie. Mais il faut dire que certains humoristes ont frappé fort en décrivant et critiquant la politique de protection de l’environnement du gouvernement français. Il s’agit là certes d’une problématique cruciale, notamment pour l’avenir du monde, mais l’approche utilisée pour la résoudre fait bien l’objet des dérisions des humoristes français. Le point.

Absence de message impactant

Odar et Dakoh, les nouvelles stars des scènes françaises, commencent par parler des messages de sensibilisations qui laissent dubitatif. Selon ces derniers, il faudrait trouver des messages plus aguicheurs et qui touchent plus les personnes que l’argument de « l’avenir du monde ». Dans une société qui tend de plus en plus vers un chacun pour soi, dire que l’exploitation des ressources finira par une disparition de la planète d’ici 100 ans n’a rien de percutant. Et ils n’ont pas tort.
Les générations actuelles se préoccupent plus de leur sort que de celle des générations futures. C’est notamment un détail que les pro-verts doivent prendre en compte dans leurs prochaines campagnes.

Les humoristes au secours de l’environnement

Gad Elmaleh, quant à lui, le chouchou des Marocains et des Français, voire des scènes de tout le monde entier, a tiré la sonnette d’alarme lors de l’anniversaire de ses 20 ans sur scène. Il tourne à la dérision l’implication à outrance de certaine personne, qui au lieu de sensibiliser, culpabilise. Avec des sketchs comme « les vélos à Paris », « les ours polaires », « les mails », l’humoriste fait passer un message pour le moins important. C’est bien beau de montrer l’exemple, mais il faut aussi lasser chacun prendre sa propre décision. En outre, il est vrai que chaque concept adopté en faveur de l’écologie est encore bancal. A ne pas citer que le message « avant d’imprimer, pensez à l’environnement » dans les mails, ne convainc pas grand monde. Ce n’est pas précis, et pas suivi d’une bonne règlementation. D’autant plus qu’aucune solution de rechange n’est proposée aux particuliers qui ont besoin de document physique.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*