Pneu de voiture : une question de saisonnalité

Certains se disent qu’il n’est pas nécessaire de changer ses pneus de voiture deux fois par an. C’est là une erreur de raisonnement qui peut leur être fatale. C’est vrai que l’opération coûte chère, car les manipulations techniques liées au changement de pneu se font de préférence dans un garage ou par un mécanicien. D’autres coûts sont également à prévoir. Mais il vaut mieux faire ce « petit » sacrifice plutôt que d’aller au devant d’accidents de la route.

Les bons plans pour être en sécurité

Vous devez à tout prix changer de pneus au sortir de l’hiver : les pneus à utiliser au printemps-été sont différents de ceux à installer à l’automne-hiver. Vous n’êtes pas obligés d’en racheter de nouveaux à chaque passage de saisons. Vous reprenez juste les anciennes avec lesquelles vous avez roulé à la même époque un an auparavant. Ou alors, si vous préférez acquérir des neufs, cherchez des pneus moins chers, tels ceux proposés chez Autobacs pneu. Vous conviendrez qu’acheter 4 nouvelles roues tous les 6 mois devient rapidement un investissement budgétivore ! Il est donc fondamental de charger toutes les solutions afin d’avoir des pneus neufs à des prix attractifs. Votre compte bancaire ne souffrira pas et votre sécurité sera assurée. Mais pourquoi faut-il donc changer de pneu lorsque l’on passe des saisons chaudes aux saisons froides ?

La sécurisation du trajet en hiver

Rouler avec des pneus adaptés aux conditions climatiques limite drastiquement les risques d’accident. Les routes hivernales, par exemple, sont parfois tapissées de neige ou recouvertes de verglas. Le pneu d’hiver convient à cette situation dans la mesure où il affiche une admirable adhérence à basse vitesse, et ce, sur tous les types de revêtement. Par ailleurs, le pneu hivernal est fabriqué avec des matériaux résistants aux effets des basses températures : la gomme ne subit aucun durcissement tandis que sa souplesse est maintenue.

La conduite en toute sécurité en été

En revanche, le pneu d’hiver est limité quand il s’agit d’évacuer l’eau qu’il aspire lorsque la voiture passe dans les flaques d’eau. Cela signifie que ce pneu n’est pas du tout sécurisé dès lors que la voiture empreinte des routes qui subissent les orages estivaux : il ne protège pas de l’aquaplanage par exemple. Par ailleurs, un pneu d’hiver utilisé en été s’use très rapidement alors que le pneu d’été est incroyablement résistant durant cette saison-là. Or, des pneus usés signifient que la distance de freinage est augmentée et le risque d’aquaplanage est augmenté.

Quelques spécificités des pneus d’hiver et des pneus d’été

Sur un pneu d’hiver, la bande roulement possède une gomme particulièrement tendre. En outre, de discrètes stries ont été dessinées sur les nervures principales (profil lamellisé) : ce « détail » améliore l’adhérence, comme on l’a vu précédemment. Cette structure augmente également les performances du pneu. Un pneu d’été est plus vigoureux, plus solide qu’un pneu d’hiver. Durant les belles saisons, on utilise ce que l’on appelle des pneus lisses. Ces derniers se singularisent par la présence d’énormes nervures principales grâce auxquelles l’évacuation de l’eau est optimale.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*