Mode de paiement : le cash recule petit à petit

Une chute de 20 % sur l’utilisation du cash est prédite par les banques françaises pour les cinq ans à venir. Déjà, le paiement par cash se voit reculer d’année en année en France. Actuellement, seul un paiement sur deux est fait en cash. Les raisons sont nombreuses selon chaque acteur et usager.

Des consommateurs qui plébiscitent le paiement sans contact

Les paiements par carte sont très promus en France et d’ailleurs, au monde entier. Le cash peut entièrement disparaitre dans 10 ans selon le patron de Deutsche Bank, John Cryan. Dans la vie de tous les jours, les Français préfèrent les paiements électroniques. D’ailleurs, les points de vente s’éclipsent également face aux magasins en ligne. D’où la promotion des paiements digitaux. Depuis 2005, une chute de 20 % a été constatée. Un paiement sur deux contre 62 % en 2005 est répertorié en cash. L’évolution des comportements des clients est donc le premier indicateur de cette chute. Ceci se justifie également par la diminution du retrait de liquide dans les distributeurs automatiques de billets. Il en est de même pour les versements d’espèces dans les agences bancaires. Pour finir, les entrées et sorties d’espèces au niveau de la banque centrale ont reculé de 4 % en 2015.

Les banques et l’exécutif déclarent la guerre au cash

Il n’y a pas que les consommateurs qui favorisent le paiement digital. Les banques et l’exécutif préfèrent également ce mode de paiement au cash. La raison est différente. Les banques plébiscitent les modes de paiement faciles à tracer et en même temps plus rapides et moins coûteux. L’exécutif pour sa part veut instaurer un mode de paiement plus sûr pour éviter le blanchiment d’argent, le financement du terrorisme et la fraude fiscale. Une chose est sûre, le cash ne disparaîtra jamais entièrement. Puis, le système de paiement digital risque à tout moment une panne comme le cas des cartes Visa pendant les Jeux Olympiques en 2012.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*