Les distributeurs automatiques ont su gagner les consommateurs français

Dans les entreprises, les distributeurs automatiques ont su capter l’intérêt des comités d’administration et des salariés. Ces machines de distribution de snacks, de sandwichs et de boissons chaudes ou froides permettent aux salariés de se restaurer sans sortir de leur lieu de travail. Pour l’entreprise, ce sont des minutes précieuses gagnées en productivité. L’autre avantage de ces distributeurs automatiques est qu’ils permettent de créer un espace convivial dans les salles de repos. Cela favorise les échanges entre les salariés et facilite les collaborations des équipes. Outre les entreprises, ces machines ont su aussi conquérir le cœur des agriculteurs.

Les agriculteurs s’intéressent aussi aux distributeurs automatiques

Alors que les distributeurs automatiques ont la côte auprès des entreprises, ils commencent aussi à intéresser de plus en plus d’agriculteurs, comme le note distributeurautomatique.net, l’entreprise de vente et de location de distributeur automatique. En effet, grâce à ce concept, les maraichers peuvent proposer directement leurs produits aux consommateurs. Les intermédiaires sont éliminés, ce qui leur permet de proposer les légumes et les fruits à un prix abordable. De leur côté, les consommateurs reçoivent cette initiative avec plaisir puisque l’installation de distributeur automatique par les agriculteurs leur permet de bénéficier d’un prix plus intéressant et de consommer des produits frais.

Le premier distributeur automatique de viande

Le concept de distribution automatique semble également avoir touché le secteur de la boucherie. En effet, à Paris se trouve aujourd’hui le premier distributeur automatique de viandes. Installé dans le 6ème arrondissement de la capitale française, ce distributeur automatique est disponible à toute heure. Les produits sont emballés sous-vide ou sont présentés dans des barquettes. Les viandes sont crues ou cuites. Ce premier distributeur automatique de viandes accepte les espèces et la carte bleue. Pour information, les côtes de porc sont à 5 euros et le faux-filet de bœuf de 250g est à 8,50 euros. Les consommateurs peuvent y trouver des cordons bleus, des assiettes de carpaccio de bœuf, du jambon, ainsi que d’autres types de viandes.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*