Le moi(s) sans tabac avec un kit gratuit pour les fumeurs

L’opération « moi(s) sans tabac » mise en place par le Ministère de la Santé entrera en vigueur à partir du 1er novembre 2016. Il s’agit d’un défi mis en place par la ministre Marisol Touraine pour éliminer le tabac sur le territoire français. Les fumeurs seront alors sensibilisés pendant ce mois pour essayer d’arrêter de fumer.

L’essentiel du projet de la ministre

tabagisme-ministre
Pendant une durée de 1 mois, les fumeurs sont appelés à ne pas fumer. C’est un défi totalement difficile, mais ils seront aidés grâce à un kit distribué en Pharmacie. Il s’agit d’un kit d’aide permettant aux fumeurs de supporter les troubles du sevrage. Ce kit est mis à disposition de tous dans les pharmacies à partir du 10 octobre. Plusieurs acteurs participeront à cette opération pour assurer sa réalisation. Ils comprennent des acteurs publics comme privés, des associations, des entreprises et des médias. L’opération « moi(s) sans tabac » est lancée à partir du 10 octobre grâce à une campagne de masse. Cette campagne de communication sera réalisée sur tous les canaux possibles. Dans les rues comme à la télévision et également sur Internet, la phase d’informations et de sensibilisation s’adresse au public.

Le danger du tabac doit alerter les fumeurs

tabac-dangerOn compte environ 73 000 décès liés au tabac par an en France. Le ministère de la Santé s’est alors inspiré du programme britannique « Stoptober » pour mettre en place le « moi(s) sans tabac ». Le kit d’aide proposé aux fumeurs est composé de quelques éléments. Il y a une brochure de préparation pour les préparer psychologiquement sur l’effet engendré par le tabagisme sur leur organisme. Il y a ensuite un agenda comprenant les programmes à suivre pendant les 30 jours de l’opération. Il y a entre autres des consultations d’aide, des défis sportifs et d’autres événements. Un disque est également compris dans le kit pour permettre aux fumeurs de calculer leur dépense mensuelle liée au tabac. Ils se rendront alors en compte des économies qu’ils puissent réaliser en arrêtant de fumer.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*