Le duel entre Donald Trump et la presse américaine

Comme à son habitude, Donald Trump a choisi son porte-voix préféré, Twitter, pour exprimer ce qu’il ressent. Pour cette fois, il l’utilise pour publier un lien venant du site officiel du parti républicain et exprimer une certaine réticente envers la presse américaine. Mercredi dernier, le président des États-Unis a publié sur son compte Twitter le nom des médias qu’il déteste le plus et qu’il choisit pour attribue le prix de « l’information bidon ».

Quelques médias dans les collimateurs de Donald Trump

Sans surprise, le président américain a affiché le nom de ce grand média « New York Times ». Il poursuit ce top-list du « prix de l’information bidon » avec la chaîne d’information CNN et le Washington Post. Si ces médias sont dans ses collimateurs, Donald Trump n’a pas décerné le premier prix à un journaliste. Il l’a donné à un chroniqueur à la grande surprise de tous les Américains. C’est l’économiste Paul Krugman qui lui aussi de son côté n’apprécie pas forcément le président, si on se réfère à ses publications dans les colonnes du quotidien new-yorkais.

Des informations non confirmées et des attaques gratuites

En préambule de ce top-list, on a remarqué les difficultés que le pays de l’Oncle Sam a traversées en 2017, notamment sur le côté médiatique. On a souligné que la couverture médiatique n’a pas toujours été honnête et même les médias qui travaillent pour la Maison Blanche ont publié des informations fausses éhontées. On a également remarqué que tous les Américains n’étaient pas du même avis que le très cher président Donald Trump. Certains sénateurs l’ont même témoigné en faisant remarquer que l’attitude de leur dirigeant était pesante sur un élément de la vie démocratique du pays et en invitant le président à arrêter de lancer des attaques gratuites.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*