Le chèque va-t-il disparaître des moyens de distribution banquiers ?

Bercy et les banques adoptent de nouvelles mesures pour réduire l’utilisation du chèque. Afin de décourager l’utilisation de ce moyen de distribution, les banques ont diminué leur validation en passant d’un an à 6 mois à partir du 1er juillet 2017. Toutefois, cette loi n’a pas encore été adoptée et attend encore la validation du parlement.

Pourquoi les banques veulent-elles se passer du chèque ?

disparition-cheque-banque

Ce moyen de paiement est d’abord très affecté par la fraude. Puis, il coûte cher aux banques. En effet, les banques sont contraintes par la loi d’éditer gratuitement les chèques. Ce qui peut leur être très coûteux. Afin d’accompagner la baisse de l’usage du chèque, les banques ont donc réduit leur durée de validité. C’est certes une simple mesure symbolique puisque les chèques sont souvent encaissés les jours ou les semaines après leur émission. Ceci peut quand même atteindre les consommateurs et les décourager à l’utiliser. Chaque banque a établi des mesures supplémentaires pour accompagner cette réduction de validité. Boursorama par exemple impose la commande de chéquier à l’ouverture d’un compte alors que c’était automatique auparavant. Société Générale a choisi de personnaliser son service de chéquier. Chaque client peut maintenant commander une édition et un envoi automatique de chèque à un destinataire précis. Ce qui évite d’imprimer autant de chèques qu’il ne le faut.

Un produit dématérialisé pour remplacer le chèque

dematerialisation-de-cheque

Les banques proposent de nouvelles solutions de paiement aussi bien aux particuliers qu’aux professionnels. En tout cas, elles visent particulièrement les TPE et les PME. Pour les grandes entreprises qui émettent un nombre important de chèques, les banques proposent désormais la Sepamail, une chaîne qui relie les créanciers et les débiteurs pour payer sans émettre un chèque sur papier. Ensuite, pour les petites entreprises qui encaissent de nombreux chèques de paiement de leurs clients, il y a le mobile point of sale ou mpos. Ces terminaux permettent aux PME d’encaisser les paiements par carte bancaire.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*