L’Afrique dépassé par Ebola

La lutte contre arbovirus Ebola est encore au stage de recherche. Elle provoque de la fièvre et on donne tout simplement de l’eau au malade. Le 12 septembre 2014, on a recensé  4 784 cas de personnes atteintes par l’épidémie de fièvre hémorragique Ebola en Afrique dont 2 300 morts selon le bilan publié par l’OMS.

Le Liberia est dépassé par le virus Ebola 

L’Afrique dépassé par Ebola

Le mercredi 10 septembre 2014, c’est le chaos total à travers le pays. Les autorités sanitaires et les diverses associations sont dépassées par la maladie. Devant l’ampleur de la catastrophe, l’Afrique serait menacé et le plus touché par la croissance de l’épidémie.  Plus de 1 200 morts sont déjà recensés au Liberia. Devant sa pauvreté, il est très difficile de sensibiliser la population. De plus, les infrastructures et les structures sanitaires sont presque inexistantes. Ceux-ci se traduisent par l’insuffisance de traitement, l’ignorance de la population et le manque de personnel sanitaire. Même si les soutiens en provenance de l’étranger s’accroissent, l’épidémie ne cesse de s’aggraver. La propagation de la maladie se fait comme une traînée de poudre. Et au Liberia, il n’y a plus un seul lit de libre destiné aux patients d’Ebola. Aux dernières nouvelles, on va transformer le grand stade en hôpital.

Ebola Guinée

Pour la Guinée, le gouvernement compte sur la mise en place d’un nouveau plan d’urgence sanitaire accéléré. De son côté devant l’ampleur de la catastrophe, la France va avec des pays francophones renforcer leur aide. Des blocus économiques ont été pris dans le but de bannir la propagation de l’épidémie.

Ebola Sierra Leone

L’Afrique dépassé par Ebola

Tout le monde panique devant la progression incessante de la maladie. Pour la Sierra, le seul espoir se repose sur l’arrivée des 165 spécialistes cubains au début octobre. L’arrivée de ces gens chevronnés dans la guérison de l’épidémie est l’espoir pour les Sierra-Léonais. Il arrive un moment où huit agents sanitaires chinois sont placés en quarantaine.

La capacité de gestion de la fièvre hémorragique est complètement dépassée pour toutes les autorités sanitaires en Afrique. On a détecté aussi la maladie d’autres pays africains comme le Nigeria.

La directrice de l’Organisation mondiale de la santé a déclaré que le nombre de cas augmente de plus en plus vite que la possibilité de gérer la maladie dans les pays africains.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*