Emmanuel Macron veut faciliter l’accès au logement

Ces dernières années, l’accès au logement est devenu de plus en plus difficile. Arrivé en tête lors du premier tour présidentiel, Macron poursuit ses programmes immobiliers avec quelques évolutions en plus. Il veut, entre autres, favoriser la construction dans les zones tendues pour faire pression sur la baisse des prix.

Il met le point sur les zones prioritaires et les prix

Toujours en continuité avec son programme sur le logement, Macron va faciliter l’obtention des autorisations d’urbanisme et d’un permis de construire dans les zones tendues, notamment dans la zone parisienne. Par la même occasion, il compte alléger les règles de constructibilité et accélérer au maximum les procédures administratives. Toujours dans le but d’encourager la construction, il n’est pas question pour Macron de mettre en place de nouvelles normes sur le quinquennat. L’accès au logement ne signifie pas uniquement construction et achat, mais également location. Ainsi, Macron va encourager en même temps l’investissement locatif en réévaluant le dispositif Pinel. Qu’en est-il du prix maintenant ? Macron pense le faire baisser au maximum en construisant là où le besoin se fait vraiment sentir. En même temps, il pense mettre en place des aides inflationnistes pour faciliter l’accès au logement.

Les autres points à étudier

Bien sûr, il ne suffit pas d’encourager la construction dans les zones tendues, mettre en place des dispositifs de défiscalisation et offrir des aides financières pour faire baisser le prix et rendre l’accès au logement plus facile. Macron insiste sur d’autres points comme le bail mobilité. La mobilité est très importante pour le développement économique du pays. Il faut alors également favoriser le bail mobilité professionnelle pour une durée de 3 mois à 1 an. Par ailleurs, Macron souhaite exonérer de taxe d’habitation au moins 80 % des ménages qui le paient actuellement. L’ancien ministre de l’Économie poursuit également le combat pour la rénovation énergétique. Ainsi, il entend convertir le crédit d’impôt après les travaux en prime perceptible immédiatement au moment des travaux de rénovation.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*