Quels sont les meilleurs moyens de placer son argent en 2014 ?

Les marchés financiers offrent aux investisseurs une large palette de choix pour placer leur argent. Vous avez, entre autres, les placements en épargne monétaire, les placements en actions, les placements en obligations, etc. Quel est le meilleur choix pour cette année 2014 ? Quelques conseils pour vous guider dans votre choix !
placement

Le livret A pour une épargne de précaution et le PEL pour un investissement supérieur à 2 ans

On va vous le dire tout de suite, les taux que vous offrent le livret A ne font pas rêver. Toutefois, les investisseurs prudents n’hésiteront pas à y placer une certaine somme qu’ils peuvent toucher en cas de coup dur. Il s’agit donc ici de constituer une épargne de précaution, qui certes, n’offre pas une bonne rentabilité, mais qui en revanche résiste à l’inflation.

taux-livret-a

Pour un placement réglementé et rentable, optez pour le Plan Epargne Logement. Le PEL dispose d’un taux de rendement de 2,50% moins les prélèvements sociaux. C’est un placement très intéressant surtout si vous projetez de faire une acquisition immobilière plus tard. Avec le PEL, vous pouvez placer jusqu’à 61 200 euros. En revanche, votre argent doit être laissé sur le compte durant au moins deux ans. ( Source).

Le PEA et l’assurance-vie pour investir en Bourse

Le PEA et l’assurance-vie sont les deux supports qui vous offrent la possibilité d’effectuer un investissement boursier, et ce, dans un cadre fiscal avantageux. Avec un PEA, vous pouvez acheter des actions des sociétés ou des OPCVM, mais uniquement sur les marchés européens. Il vous est donc impossible d’investir sur des produits obligataires moins risqués avec ce type de placement. En revanche, si vous investissez dans un contrat d’assurance vie, vous ne pouvez pas acheter des titres des sociétés en direct, mais pouvez investir sur des OPCVM, et ce, sans limite géographique. Pour la gestion de votre assurance vie, vous pouvez demander conseil à votre conseiller fiscal, à des entreprises spécialisées comme bspifinance, mais aussi lire des magazines spécialisés comme celui-ci.

Voyons maintenant le cas de l’assurance vie.

Concernant la disponibilité de l’argent, avec l’assurance-vie, vous continuez à bénéficier de votre antériorité fiscale et votre contrat continue à fonctionner même si vous faites des retraits. Ce qui n’est pas le cas pour le PEA. En effet, un retrait avant huit ans entraîne la fermeture du plan, et si vous débloquez vos fonds avant cinq ans, vous perdez tout avantage fiscal à la sortie. Le PEA est souvent plus rentable que l’assurance vie, au détriment de sa souplesse. Si vous ne savez pas comment vous y prendre pour gérer votre votre épargne, il existe de nombreuses entreprises qui proposent des prestations de gestion du PEA. On pense bien sûr à widoowin, mais aussi à votre conseillé fiscal habituel. Bien sûr, les entreprises, ou votre conseillé fiscal, prennent leur marge, mais la rentabilité finale reste intéressante, et surtout supérieure au livret A.

Attention à la sécurité du placement

securite-placement

Pour ce qui est maintenant de la sécurité de votre placement, cela dépend du titre que vous avez choisi. Pour l’assurance-vie par exemple, optez pour un fonds en euros si vous préférez la sécurité à la rentabilité. Si c’est l’inverse, vous avez les supports en Unités de Compte qui vous offre une rentabilité plus intéressante, mais avec un risque plus important.

Ainsi, votre choix d’investissement dépend en grande partie de votre aversion au risque. Les placements sécurisés sont ceux qui rapportent le moins. Dans tous les cas, la règle restera toujours la même « Ne pas mettre tous ses œufs dans le même panier ». Diversifiez votre placement en commençant par vous constituer une réserve dans laquelle vous pouvez puiser en cas d’urgence.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*