Politique Publique : Vers la généralisation du tiers payant

Défi du Gouvernement Macron, la santé publique sera valorisée et la couverture santé améliorée. Dans cet objectif, le Ministre de la Santé a annoncé que le tiers payant sera bientôt généralisée. Il sera désormais un droit du citoyen. Un grand revirement décisionnel ! Si au début Agnès Buzyn voulait éviter cette mesure, elle a finalement changé d’avis en confirmant qu’en vertu du droit à l’égalité et le droit à l’accès aux soins, l’avance sur les frais médicaux sera dispensée sans aucune exception.

Du plan d’action à l’atteinte des objectifs

D’ici la fin de l’année, le Gouvernement souhaite généraliser le droit aux tiers-payant. Il n’est pas inutile de rappeler qu’il consiste à dispenser les citoyens de l’avance aux frais médicaux, qui devrait être remboursé généralement par les assurances maladies. Ce système a été instauré pour aider les ménages modestes et tous ceux qui sont en difficulté financière, incapable de payer les soins médicaux. Selon la déclaration du Ministre de la santé, le dispositif sera appliqué à tous les citoyens sans considération de situation financière dès le 01er décembre 2017, mais pour le moment il reste en suris. Le Conseil Constitutionnel a déjà censuré en 2016 une telle mesure en insistant sur le fait que seule une part de la sécurité sociale sera obligatoirement concernée. Pour plus, le gouvernement demeure assez flou sur cette mesure, il est lui-même dans le doute et n’arrête pas de changer de décision.

Les médecins libéraux en cause

Les syndicats des médecins adoptent une attitude critique et refusent catégoriquement à ce que l’on les oblige à appliquer cette mesure. Cela causerait une perte surcharge administrative pour des raisons de retard de paiement. Ils n’hésiteront pas à faire grève pour faire opposition. Le gouvernement fait alors face à un grand dilemme. Les usagers ne vont pas obtenir d’aussitôt le droit à la généralisation du tiers payant.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*