Finance : BlackRock pourrait se retirer des sociétés qui ne raisonnent qu’à trop court terme

Le président du fonds d’investissement BlackRock lance une critique auprès des sociétés qui raisonnent à trop court terme. En effet, cette vision permet assurément de gagner des dividendes très conséquents, mais selon lui, trop de dividendes tuent les dividendes.

Un avertissement lancé à 500 sociétés

Gérant plus de 4.000 milliards d’euros, le fonds d’investissement Blackrock avertit 500 sociétés cotées aux Etats-Unis qu’il pourrait se retirer d’eux si elles ne changent pas de vision. D’après le patron de BlackRock, Larry Fink, à force de raisonner à trop court terme pour faire plaisir aux actionnaires activistes, les sociétés perdent de vue leur propre avenir et gaspillent leur argent. Il souligne que les sociétés ne doivent pas seulement leur loyauté et leur attention aux investisseurs et aux traders, mais également à l’entreprise et aux détenteurs à long terme. BlackRock annonce ainsi qu’il sera un allié des sociétés qui raisonnent à long terme.

dividendes

Que redoute Larry Fink ?

pourcentageL’argent gagné par l’entreprise peut être utilisé de plusieurs manières. Il peut être réinvesti pour donner une nouvelle jeunesse à la société, de la moderniser ou de mettre en place de nouveaux projets. Il peut aussi être exploité pour recruter de nouveaux salariés ou récompenser ses salariés. Enfin, l’argent gagné peut être rendu aux actionnaires (en forme de dividendes) ou utilisé pour faire remonter le cours de l’action en faisant un rachat d’action. A ce sujet d’ailleurs, les dividendes rendus aux actionnaires représentaient 20% des bénéfices dans les années 50. Mais depuis 2009, ce pourcentage a atteint les 30%. En effet, de plus en plus de chefs d’entreprises étant rémunérés en actions, l’augmentation des dividendes et du cours de la bourse sont dans leur intérêt. Une fois répartis aux actionnaires, ces dividendes sont de l’argent en moins pour les salariés et l’investissement. En suivant cette stratégie, les entreprises risquent d’hypothéquer leur futur.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*